L’autoradio GPS, une technologie qui évolue

Le GPS, une technologie qui évolue

Le GPS est une technologie de positionnement qui est utile à bien des égards. Boussole des temps modernes, il est capable de déterminer avec précision la localisation de son utilisateur. Mais il permet aussi de prévoir des parcours et d’obtenir d’autres données utiles. Au-delà d’un simple appareil numérique, il s’agit d’un système.

 

Le GPS en tant que système de géolocalisation

Le GPS, tel qu’on le connaît communément, est le petit gadget portable qui sert à localiser l’endroit où l’on se trouve (lorsqu’on se munit dudit gadget). En réalité, le GPS, sigle de « Global Positioning System », est, au-delà d’un simple appareil, tout un système de géolocalisation. Il est accessible et exploitable à l’échelle mondiale avec une précision sans failles. Grâce à ce système, on peut donc se localiser ou être localisé dans n’importe quel endroit du globe. Le GPS a été créé à l’origine par l’armée des USA, uniquement à des fins militaires. Son utilisation a été par la suite ouverte aux civils.

Le système est composé de :

  • plus de deux douzaines de satellites GPS qui gravitent en orbites entre 20000 et 20200 km autour de la terre ;
  • cinq stations de contrôle qui traitent et mettent à jour les informations transmises, basés aux Etats-Unis, à Colorado Springs ;
  • et de tous les utilisateurs du système.

 

L’autoradio GPS en tant qu’assistant de navigation

Le GPS est ainsi tout un système. Ce petit appareil électronique que le grand public connaît sous le nom de poste autoradio GPS n’est en fait n’est qu’une « partie » du système. Il s’agit du récepteur GPS qui est en réalité un assistant de navigation. On l’appelle également PND ou Personal Navigation Device. On a probablement utilisé le terme GPS pour faciliter l’appellation ou pour « faire court ».

Satelitte-GPS

Le GPS en tant qu’appareil de navigation a trois composantes :

  • le récepteur constitué d’une puce : c’est lui qui capte les signaux transmis par les satellites du système GPS ;
  • le terminal mobile : c’est lui qui traite les informations reçues par le récepteur afin qu’elles soient lisibles par l’utilisateur. Il permet aussi de stocker les informations. Le terminal mobile peut être un smartphone, un PDA, un ordinateur portable ou un récepteur GPS autonome ;
  • le logiciel de navigation : il est en charge de planifier la navigation par l’obtention de la cartographie voulue, la planification de l’itinéraire…

Son usage est étendu à plusieurs domaines : la navigation terrestre, la navigation aérienne ou la navigation maritime. Il est largement plébiscité dans le domaine de l’automobile mais a aussi ses adeptes et son utilité dans le sport comme les randonnées ou en agriculture.

Le GPS en tant que technologie en constante évolution

Le GPS est ainsi une technologie en constante évolution. Il ne se limite plus à la simple localisation et il devient, au fil du temps, de plus en plus précis.

 

En termes de design, d’interface et d’usage, on peut en trouver selon les goûts et les besoins. On peut par exemple opter pour des GPS fournissant des cartes 3D ou à reconnaissance vocale. On peut être plus précis dans le calcul des itinéraires : prévoir les embouteillages, les conditions météorologiques…